Temoignages.

Si tu connaissais Celui qui...

Témoignage de Régine


Lors de la lecture de l’Evangile de Jean, au chapitre 4, j’ai été fortement interpelée par le verset 10. « Jésus lui répondit : Si tu savais quel don Dieu veut te faire et qui est celui qui te demande à boire, c’est toi qui aurais demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive. »

Si tu savais quelle grâce Dieu t’a faite !
Si tu connaissais Celui qui…

Ce qui m’a amenée à réfléchir sur cette question : est-ce que je connais vraiment le Dieu qui m’a fait cette grâce de venir mourir pour le pardon de mes péchés et ressusciter afin que je vive avec Lui éternellement ?

Je vais dans la présence de Dieu, Lui demander pardon de si mal le connaître et je me sens environnée et portée par un amour que je ne peux décrire… mais tellement présent, qu’il m’amène à revisiter le Psaume 23 que David a écrit alors qu’il était dans une situation très inconfortable.

Comme il connaissait bien son Dieu et quelle confiance il avait en son Dieu.

« Je ne crains aucun mal, car Tu es avec moi :
Ta houlette et Ton bâton me rassurent. »

Si je tombe, Ta houlette me ramènera auprès de Toi et si l’ennemi m’attaque, Ton bâton le fera fuir.
Merci pour cette grâce, merci pour cet immense amour !
 

 

Sérénité et amour d'une famille

Témoignage de Marie-Jeanne


L’église (EPE de Binche) m’a apporté la sérénité et l’amour d’une famille. Petite église mais c’est très chaleureux. L’amour de Dieu se reflète bien au travers des frères et sœurs, même si on n’est pas parfaits. Comme dans une famille, on a parfois des différends mais on s’explique.


Notre relation avec Christ permet qu’on soit plus sereins. On s’inquiète moins. Dieu a bien habillé les fleurs des chants qui ont des parures formidables. Ils nous aime encore plus. Il nous a créés. Il nous aime, il nous protège. Il veut nous sauver, donc il va toujours s’occuper de nous. 
 

 

J'ai retrouvé la paix

Témoignage de Gemma

Mon absence de l’église pendant quelques années, a été comme un trou dans ma vie. Je m’étais tenue à l’écart à cause de mes doutes. J’ai maintenant retrouvé la paix, malgré mes souffrances. Je prie pour les autres, surtout pour la jeunesse.  J’ai retrouvé une famille. On est très liés. On pense les uns aux autres. Ca nous réconforte pour la semaine. On prie et on chante ensemble de tout cœur.


 

 

Lunatique ?

Témoignage de Geneviève

On me demande parfois pourquoi je suis si passionnée par la Bible, ce bouquin vieux d’au moins 2000 ans. Je réponds généralement que c’est parce qu’il est encore aussi vrai et applicable à notre vie d’aujourd’hui, en 2011 ! C’est aussi la plus belle et la plus incroyable des histoires d’amour.

Hein !? Une histoire d’amour, la Bible ?

Oui ! Celle du Dieu qui a créé l’univers et des hommes et femmes (c’est nous !) avec lesquels il veut (encore aujourd’hui !) une relation profonde, un cœur à cœur intime, du « pour toujours » et du parfait, comme on en rêve tous, sans plus y croire, parce que, franchement, c’est un rêve de petite fille... Mais si nous admettons qu’au fond de nous, nous avons soif de ce genre de relation-là, on cherche partout sauf dans la Bible parce qu’on nous a fait croire que Dieu est soit un grand-papa gâteux soit un juge impossible à satisfaire.

Le plus triste, c’est qu’on s’arrête souvent à la mauvaise nouvelle : le péché nous sépare du Dieu parfait. Et là, je viens probablement de perdre 90% des lecteurs. Dommage, ils passent à côté de la Bonne Nouvelle qui arrive dans juste quelques lignes.

Oui, le péché nous fait mal quotidiennement. On aimerait tant être entourés de vérité, d’harmonie, de paix, d’amis en bonne santé, etc. mais la réalité, c’est que tout est pollué par le mensonge, la haine, les disputes, les guerres, les cancers et autres tragédies. Pire encore, nos cœurs en sont remplis aussi ! On a beau essayer de tenir nos résolutions de changer tel ou tel détail de notre vie, on n’y arrive pas vraiment. On peut essayer de cacher notre culpabilité sous des couches d’orgueil ou de psy, ou de futilités (relations, argent, belles maisons, activités, jobs), on n’en devient pas meilleur, au contraire. Et un goût vide et amer continue de refaire surface. Pas vrai ?

Au travers de toutes ces insatisfactions quotidiennes, Dieu nous dit : « Viens ! Viens vers moi ! Je connais tes souffrances, ce vide au fond de toi, et moi seul peux y répondre ! » La solution à notre culpabilité n’est pas la perfection inatteignable ni le déni derrière l’autosuffisance à coup de « personne n’est parfait ». La seule solution possible est d’admettre humblement notre culpabilité et de saisir la main tendue de Dieu.

Et il a fait bien plus que tendre la main : il est venu lui-même en chair et en os, en la personne de Jésus Christ « afin que quiconque croit en lui ne meurt pas mais ait la vie éternelle »1. Si tu crois (oui, toi !) aujourd’hui que Jésus, le Fils de Dieu, a payé par sa mort pour effacer ta culpabilité devant Dieu et qu’il est ressuscité pour t’offrir une vie éternelle dans la présence du seul qui puisse parfaitement combler toutes tes attentes, alors fais-lui confiance et il t’y mènera pas à pas. Ce n’est pas une question de mérite mais une réelle grâce, un cadeau inconditionnel qui donne des ailes !

Oh, tu ne seras pas parfait ni comblé du jour au lendemain dans ta vie ici-bas, mais la plus belle des aventures peut commencer : transformation progressive de tout ton être (émotions, intelligence), liberté de plus en plus profonde et une vie de plus en plus vibrante !
Marre de toutes les promesses dans le vide et de ces expériences insatisfaisantes ? Dieu te propose un passage des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie ! Personnellement, ça fait 13 ans que j’ai démarré cette nouvelle vie, main dans la main avec Jésus et je continue de m’émerveiller de la bonté et de la gloire de Dieu dans mon quotidien.

Vivre tout ça tout seul dans son coin sans rien partager, ce serait vraiment du gâchis. Ceux qui marchent avec Dieu se rassemblent pour s’encourager dans les moments difficiles comme dans les joies et pour annoncer autour d’eux cette merveilleuse nouvelle.

Prêt pour cette aventure ou envie d'en savoir plus? Si ça te dit, viens nous retrouver un de ces dimanches matins au culte ou le mardi soir ou laisse-nous un mot via la page « nous contacter ». « Aujourd’hui, si tu entends sa voix, n’endurcis pas ton cœur »2.

Geneviève

1) Evangile de Jean (3.16) ; 2) Epître aux Hébreux (3.15)